Home Non classifié(e) Cardiologie Anévrisme de l'aorte Recréer un cœur totalement artificiel, pari audacieux…

Recréer un cœur totalement artificiel, pari audacieux…

0

S


Attention, nous venons d’apprendre le 30.11.2016 selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le décès du cinquième patient à avoir reçu un coeur artificiel. Cette technologie n’etant pas au point au jour d’aujourd’hui, il est de notre devoir de vous en informer.


Des enjeux humains immenses

Cette nouvelle technologie se propose de répondre, à terme, à un enjeu de santé publique majeur lié aux maladies cardiovasculaires. En effet, l’insuffisance cardiaque est la première cause de mortalité dans le monde. L’ambition affichée est de pallier au manque criant de greffons. Sachant que cette pathologie touche 20 millions de patients concernés par cette maladie évolutive en Europe et aux États-Unis.

Des défis techniques incroyables

Initialisées aux États-Unis en 1963 sous l’impulsion du Congrès américain, les recherches sur le cœur artificiel total se sont rapidement heurtées aux problèmes d’hémocompatibilité, d’auto-adaptation du fonctionnement aux besoins physiologiques du patient, de miniaturisation, d’énergie portable et de fiabilité dans la durée.

Enfin un rapprochement de deux expertises uniques au monde se fait jour. Précisément, l’expertise médicale du Professeur Carpentier, mondialement reconnu notamment pour l’invention des valves cardiaques Carpentier-Edwards les plus implantées au monde, et l’expertise technologique d’Airbus Group, leader mondial de l’aéronautique.

Au terme de quinze années de recherches menées par des équipes pluridisciplinaires renommées, le prototype actuel du premier cœur CARMAT optimise la forme, le volume, l’hémocompatibilité de la bioprothèse et sa fiabilité, et est le seul à avoir relevé chacun de ces défis.

L’innovation Carmat :

  1. Une prothèse implantable
    • le cœur implantable et ses composants de raccordement à l’alimentation électrique ;
  2. Des systèmes externes
    • un système d’alimentation, de suivi et de contrôle à l’hôpital pour la période post-opératoire et les consultations ultérieures
    • un système d’alimentation et de communication portable ou porté pour le retour à domicile du patient.
  • Le cœur CARMAT disposera d’avantages clés difficilement égalables.

Le patient au coeur du progrès

Vers un mimétisme du cœur naturel. Concrètement par sa taille, le choix des matériaux de structure et ses fonctions physiologiques inédites, le cœur artificiel pourrait, sous réserve de la réussite des essais cliniques à effectuer, sauver chaque année la vie de milliers de patients, sans risque de rejet et avec une bonne qualité de vie. Un projet leader reconnu au niveau européen : en accord avec la Commission Européenne.

La première étude de faisabilité, avec l’implantation de cœurs sur quatre malades, a été jugée satisfaisante. La phase de développement clinique débute.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *