Home Non classifié(e) Oncologie leucémie Affamer les tumeurs : une révolution anticancéreuse ?

Affamer les tumeurs : une révolution anticancéreuse ?

0

Erytech Pharma, société bio pharmaceutique Française développe des traitements innovants contre les leucémies aiguës et d’autres indications en oncologie. En effet, la vulnérabilité des cellules cancéreuses est exploitée en les privant des nutriments qui leur sont essentiels.

Elle utilise la technologie « Erycaps » procédé d’encapsulation des agents thérapeutiques dans les globules rouges.

Affamer les tumeurs pour les détruire

La leucémie aiguë lymphoblastique, LAL est un cancer du sang affectant les cellules souches de la lymphoïde. Les malades souffrent d’un excès de cellules immunitaires : lymphoblastes, lymphocytes B, T et cellules tueuses naturelles (NK).

D’abord, la technologie développée, EryAsp, est une enzyme nommée L-Asparaginase qui est encapsulée dans des globules rouges. Les globules rouges sont les cellules du sang qui approvisionnent les cellules du corps en oxygène. La L-Asparaginase est une enzyme, qui agit en quelque sorte comme des ciseaux biologiques : Elle reconnait l’acide aminé asparagine et la hache de manière à la neutraliser. Ce globule rouge chargé en L-Asparaginase  possède la propriété de supprimer spécifiquement l’approvisionnement des cellules leucémiques en asparagine. Cet  acide aminé naturellement présent dans le sang est indispensable à leur croissance. En conséquence, les tumeurs privées de ce nutriment essentiel meurent affamées.

Une augmentation du taux de rémission pour les patients

Associé à la chimiothérapie le médicament prolonge l’activité de l’asparaginase.

Les études ont montré que l’activité de la L asparaginase a entraîné une amélioration du taux de rémission complète,(65% des patients après la phase d’induction.)

Le traitement est généralement bien toléré et ne présente pas d’incidents majeurs.

Plusieurs essais cliniques en cours

Plusieurs maladies sont en ligne de mire, un médicament est disponible sur le marché pour la LAL, le Graspa.

Pour la LAM(leucémie aiguë myeloblastique) et le cancer du pancréas, les essais en sont au stade ll en complément de la chimiothérapie classique,  les premiers résultats sont attendus pour 2017.

En outre, un essai clinique est en cours de lancement pour traiter le Lymphome Non Hodgkinien.

De plus, et en se basant sur le même principe, affamer les tumeurs, et en utilisant la même technologie d’encapsulation d’agents thérapeutiques dans des globules rouges, deux autres médicaments sont en cours de développement: la méthionine-Y-lyase et l’arginine deimisase qui ciblent les cellules cancéreuses.

Quant à La méthionine-Y-lyase, elle inhibe le développement de l’adénocarcinome gastrique humain chez la souris représentant ainsi un espoir pour le traitement du cancer de l’estomac.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *