Home Blog #Doctoctoc, le hashtag Twitter des médecins!

#Doctoctoc, le hashtag Twitter des médecins!

#Doctoctoc, le hashtag Twitter des médecins!
0

Les médecins l’ont vite compris, Twitter se prête particulièrement bien à l’échange d’informations rapide, probablement du fait d’un nombre limité de caractères (140 signes seulement par tweet). Les mots-clefs ou hashtag # permettent de rassembler et de rallier une réelle communauté qui partage les mêmes centres d’intérêts.

C’est donc tout naturellement que les médecins se sont tournés vers Twitter pour partager leurs cas cliniques inhabituels ou trouver des réponses à certaines questions médicales et parfois même administratives.  Une pratique d’entraide qui s’est répandue rapidement et a vite pris de l’ampleur dans le monde de la santé : tous les jours ou presque, les médecins tweetent sous le hashtag #DOCTOCTOC, partagent leurs photos et se répondent.

Les photos en dermatologie sont les tweets qui reviennent le plus souvent, mais on trouve aussi des questions médico-légales, par exemple ce tweet : “#DOCTOCTOC patient mis en inaptitude ce jour par le médecin du travail, je dois prolonger l’arrêt de travail?”

Les réponses ne se font pas attendre, la communauté médicale est très réactive et cela permet même aux étudiants en médecine de se former sur des cas concrets et de voir l’étendue des réponses de leurs futurs confrères. Les autres professions dans le domaines de la santé ne sont pas en reste puisque les infirmières, pharmaciens, dentistes et autres kinésitherapeute y trouvent tous conseils et soutiens. Et même les patients s’y mettent parfois en adressant directement leurs demandes.

Une communication digitale de plus en developpée chez les professionnels de santé

Si la tendance #DOCTOCTOC a pris une telle ampleur, c’est parce qu’elle est venue à un moment donné répondre à un besoin d’échange entre confrères grâce à un système rapide et simple. Depuis, des réseaux sociaux sécurisés entre professionnels de santé se sont développés, à l’image de ceux qui existaient déjà aux Etats-Unis, et pallient ce besoin.

L’application smartphone Medpics par exemple, directement inspirée par le concept #DOCTOCTOC et créée par des médecins, permet l’échange de photos entre professionnels de la santé qui peuvent donner leurs avis, à la manière du réseau américain Figure 1. L’application lancée en 2014 regroupe déjà plus de 22,000 abonnés, a effectué une première levée de fonds en Octobre dernier et se voit prédire un bel avenir.

Du côté infirmiers, on trouve entre autres l’application e-pansement, créée en 2012 par 2 infirmiers, qui propose un réseau professionnel (sécurisé) d’échange de données sur les patients  et un véritable guide pratique avec module d’aide au diagnostic des plaies.

Un secret medical respecté

La multiplication et le succès de ces réseaux et systèmes d’échange posent évidemment le problème de la confidentialité et de l’anonymat des patients : ces derniers ne doivent jamais être identifiables et reconnaissables. Sur Twitter, les médecins doivent parfois se censurer eux-même ou flouter leurs photos; certains n’hésitent pas à modifier leurs présentations en parlant d’un homme plutôt que d’une femme par exemple.  Sur Medpics, une des co-fondatrices revoit systématiquement les photos et les floutent si nécessaire avec un logiciel de retouche afin de garantir le plus strict anonymat.

Peu à peu, les médecins ont pris l’habitude d’intégrer Twitter et ces réseaux dans leur pratique quotidienne et et se servent de plus en plus des nouvelles technologies pour échanger avec leurs pairs. Une petite révolution technologique qui n’est pas prête de s’arrêter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *